jeudi 30 octobre 2014

Lost in paradise


C'est nouveau. C'est bon. C'est un nouveau cadre de vie certes. Mais j'ai plutôt l'impression que c'est une nouvelle vie tout court. Je n'ai plus aucun repères. Je me sens perdu dans ce tourbillon de nouveautés. Nouveautés heureuses qui plus est. Je n'ai pas vraiment l'habitude de ce genre de nouveauté. 
J'ai souvent évoqué les vases communicants. Et bien ils ne communiquent plus. J'ai l'impression que le côté bien se remplit de jours en jours. "De quoi se plaint - il ce con ?". Oui vous avez raison. Laissez moi finir. Comme je disais, je n'ai pas l'habitude d'avoir tout le liquide des vases côté "ça va bien" (voire très bien). J'ai l'impression de me noyer. Je ne suis plus dans le même état d'esprit qu'il y a quelques moi, quelques années... Je ne suis pas même sûr de l'avoir déjà été. Je n'attends pas le moment où tout va s'effondrer, je ne regarde plus ma vie avec cynisme, je n'ai plus peur de travailler à améliorer un point au détriment d'un autre. 
Je cours dans toutes les directions, je m'essouffle. Je suis perdu dans ce nouvel univers. Je cours dans tous les sens. Non pas pour en sortir mais pour trouver une sorte d'équilibre. Des repères. Je suis perdu. Complètement perdu. Peut - être même bien plus désemparé que jamais. Au point que j'ai l'impression que c'est le premier article faisant un bilan extrêmement positif de ma sphère vitale et en même temps celui ou je retranscris le moins bien ce que je pense. 
Je suis heureux. Peut être plus que jamais (sur le long terme je parle). Et je suis complètement perdu. 

"It may be wrong but it feels right
to be lost in paradise"

jeudi 2 octobre 2014

Je peux poser une question ?



It's a new dawn. It's a new day. It's a new life.

Je peux poser une question ?
Je me demande dans quoi je me suis engagé. Je suis partagé entre l'excitation et l'inquiétude. C'est tellement nouveau, tellement tout beau. Je me demande si cela va rester comme ça, je me demande si c'est vraiment fait pour moi, si j'ai ma place. Attention, je m'y plais hein ! Je m'extasie toujours autant devant tant de choses (presque tout), mais je doute de la continuité de ce ressenti. Je doute sur la longueur du projet, je me demande si je vais rester dans cet état d'esprit enthousiasmo-euphorique. Je me demande si j'en suis vraiment capable. J'essaie de na pas trop y penser mais certaines épreuves appuient sur certains doutes.
A ceux qui sont couchés, et à ceux qui les relèvent.

Je peux poser une question ?
J'ai envie d'y croire. J'ai envie de me dire que ça va durer. J'ai envie de croire que je vais continuer d'être bien avec toi. Je peux ? J'ai envie de te découvrir, de me coucher dans l'herbe avec toi et de manger des glaces. J'ai envie de continuer à rire, à profiter et à aimer ça. J'ai envie de continuer à partir de chez toi en souriant comme un idiot et de ne penser qu'à une chose : y revenir. J'ai envie de continuer à vivre quelque chose d'aussi simple, d'aussi... parfait, j'ai envie de dire. J'ai envie de croire que c'est pareil pour toi. Je peux faire tout ça ?
Je nous vois danser au ralenti sur du Rub a Dub 
Et toi tu me dépose des mots précieux au creux de l'oreille
On se regarde droit dans les yeux, on veille jusqu'au lever du soleil.
Je nous vois sortir, marcher, boire et partir sans payer.
Tirer des plans sur la comète
Et faire l'amour les fenêtres ouvertes.

Je peux poser une question ? 
Dans toute l'euphorie de cette nouveauté, dans toute l'excitation de ces changements, je me demande quelle devient ta place. Je me demande ce que je dois faire de toi. Je me demande si je dois te dire adieux ou si je dois juste te laisser pourrir dans un coin au fil des saison ou si je dois continuer. Je me pose de plus en plus de question, savoir si j'ai encore envie de toi dans ma vie, si je nous vois encore un futur commun. Et j'avoue que je suis perdu. Je ne sais pas quoi faire. Et j'ai peur de me tromper. J'ai peur de me perdre. Ça fait quelques temps que je n'ai plus envie. Mais dans quelques mois qui sait. Je ne peux pas te jeter maintenant pour te reprendre après. Impossible. Si j'en reste la, c'est définitif. Je sais qu'un jour où l'autre je vais le regretter mais je crois que j'ai trouvé mieux ailleurs. Ce ne sont pas des adieux, juste un questionnement. 
Never give up on something you can't go a day without thinking about. 
True or False?

Question bête réponse idiote.