jeudi 16 juin 2011

J'ai quelqu'un. Mais lui ne m'a pas. Merde.

Un manque. Oui, il manqué un truc… Mais je ne sais pas ce que c’est… Si bien sûr, je le sais. Il me manque quelqu’un. Quelqu’un pour m’aimer. Quelqu’un à aimer. Quelqu’un avec qui on peut tout partager. Certain d’entre vous vont me dire qu’ils m’aiment et que je peux tout partager avec vous et je vous en remercie d’avance, mais vous savez très bien ce n’est pas de ça dont je parle.

Je veux cette personne. J’en ai besoin. Je me sens de plus en plus seul. Comment faire ? J’ai peur de faire une bêtise, de prendre la première personne prête à m’aimer. J’ai déjà bien faillit le faire avec le Roi (enfin je pense). Je ne veux pas n’importe qui. Je veux quelqu’un de bien particulier, quelqu’un de spécial. Je veux ce quelqu’un qui m’aidera à avancer, qui serait là jour et nuit. Quelqu’un pour qui je serais tout et qui serait tout pour moi. Cette personne seule qui me connaîtrait autant que ma mère, qui me ferait sourire s’un regard dans la pire de situations.

Tout ça m’obsède. J’ai l’impression de devenir fou. Je ne comprends pas bien, je ne sais pas l’expliquer. Peut – être me comprendrez – vous… Sinon, et bien tant pis. Je ne me comprendrais pas seul. Comme d’habitude, comme tous les jours, comme toutes les heures, comme toutes les minutes et les secondes. Seul.

En t’attendant. Moi

lundi 13 juin 2011

Des Hauts & Des Bas

Une bonne Soirée, en haut. Des nouvelles connaissances, en haut. Des Personnes connues, en haut. Des Personnes connues, en bas. De l'alcool, en haut. Des rires, en haut. Des gestes, en bas. Des phrases cultes, en haut. Une voix, en bas. Des souvenirs, en haut. Une odeur, en bas. Des rencontres, en haut. De la musique, en haut. Des pensées, en bas. Une bonne et drôle de nuit, en haut. De l'amour aussi présent qu'absent, en bas.
Très bas.
Mais ne gardons que le positif.

vendredi 10 juin 2011

Lac de tristesse

Aujourd'hui, je vais faire quelque .
. chose que je n'ai encore jamais fait.
Je vais écrire deux articles dans la .
. même journée. Parce que j'ai mal.
Je me sens mal. J'ai froid. Et je me .
. sens affreusement seul, abandonné.
Comme si j'étais nu, au milieu d'un .
. lac gelé, perdu au milieu de la forêt.
Je me suis réveillé là, ne sachant pas .
. ou je suis. Frigorifié et terrifié. Je ne
sais pas nager, je ne peux rejoindre .
. les berges pour me sauver, je peux
juste me noyer dans ce lac de larmes .
. et de regrets. J'y mourrai peut être,
en tout cas, dans le meilleur des cas, .
. j'y laisserai des bouts de moi. Un
bout de coeur par si, un bout d'âme .
. par là... Je me noie. Je coule. Les
bulles s'échappent de ma bouche. Je .
. ne sais ce que je fais là, n'y comment
j'y suis arrivé. Ce que je sais, c'est que .
. je vais y mourir, noyé par la tristesse.

See you next year, you'll miss me.

Vacances. Une année disons partagée. Je l'aurais qualifiée de bonne il y a encore quelques semaines, mais elles se conclut sur de nombreux points négatifs qui font penser la balance. Ou est passé cette année Qu'en restera - t - il dans 10 ans, ou même juste l'année prochaine ? Tout ceci sera - t - il oublié ? Ne restera - t - il rien des choses difficilement construites cette année ? J'en ai bien peur malheureusement...
Un petit pincement au coeur pour les gens que je ne verrais pas de ces deux mois, des gens dont je n'aurais signe de vie et qui m'auront oublié jusqu'à ce qu'ils me revoient en septembre et à qui je penserais tous les jours, tous les soirs. Je retire, c'est un gros pincement au coeur ce soir... Je me fais sensible, ça en deviendrait presque dangereux... Bref. Tu m'oublieras certainement, mais je ne pense pas cesser de t'aimer et de penser à toi. Tu me manques déjà. Et je me sens de plus en plus seul.
Je ne crois pas avoir la force d'écrire davantage. Ce que je sais, c'est que ce soir j'ai envie de t'avoir avec moi plus que jamais.
Moi

mercredi 8 juin 2011

I'm still love you


I'm still love you and I know that that's vain. But I couldn't love someone else because I do not accept not accept any less than someone just as real as fabulous.
Je me sens seul en pensant à toi, et dans mes rêves j'ai embrassé tes lèvres des milliers de fois. Des fois, je te vois passer de l'autre côté de ma porte. Bonjour, est - ce moi que tu regardes ? Je peux le voir dans tes yeux, je peux le voir dans ton sourire, tu es tout ce que j'ai toujours voulu et mes bras sont grands ouverts. Car tu sais parfaitement quoi dire et tu sais parfaitement quoi faire, et je veux tellement te dire je t'aime. Je veux voir la lumière du soleil dans tes yeux et te dire encore et encore combien je m'inquiète. Des fois je sens que mon coeur va déborde. Bonjour. Je dois juste te laisser savoir... Parce que je me demande où tu es et je me demande ce que tu fais. Es - tu quelque part en train de te sentir seul ou est - ce que quelqu'un t'aime ? Dis moi comment gagner ton coeur car je n'en ai pas la moindre idée, mais commence par me laisser te dire "je t'aime".

lundi 6 juin 2011

Version Bisounours

Aujourd'hui, j'ai rêver d'un paradis. Un paradis ou je brillait, ou tu m'aimait et ou tout aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Puis je me suis rappeler avoir manger du Bisounours à midi. J'ai vu la vie côté Bisounours. Puis j'ai digéré et j'ai ouvert lles yeux.