lundi 28 décembre 2009

JOURNAL

FAITS DIVERS
RODEZ
L'agresseur du chauffeur de taxi placé en détention
Au terme de sa garde à vue dans les locaux de la gendarmerie d'Onet-le-Château, le déséquilibré qui a grièvement blessé un chauffeur de taxi castonétois, M. Albert Ruby, samedi après-midi, au coeur de la zone industriellede Cantaranne, a été présenté lundi matin au parquet. Mis en examen il a été entendu, en l'absence de M. le juge Anselmi, par son remplaçant M. Gouneau qui l'a placé en détention.
_____________________
ONET-LE-CHATEAU
Un chauffeur de taxi gravement blessé par un déséquilibré
Samedi après-midi, vers 16h30, au coeur de la zone industrielle la Cantaranne, un chauffeur de taxi bien connu du piton ruthénois, M. Albert Ruby, a été sauvagement agressé par un client qu'il avait pris en charge un quart d'heure plus tôt, place d'Armes.
En effet, sans avoir proféré la moindre menace, l'individu a frappé à plusieurs reprises M. Ruby avec un couteau de cuisine qu'il avait dissimulé sur lui. S'étant produit devant l'entrée l'entré de l'usine Valmont, cette agression a eu plusieurs témoins qui ont immédiatement alerté la gendarmerie mais qui ont aussi pris en chasse l'agresseur qui s'enfuiyait en dirrection du pont des Quatres-Saisons.
La patrouille de la BT d'Onet-le-Château, renforcée par le peleton de surveillance de Rodez, n'a mis que quelques minutes pour boucler le périmètre et, après de courtes recherche l'individu en fuite a été trouvé et appréhendé dans un pré bordant le cimetière.
Très vite, il s'est avéré que ce jeune homme de 27 ans, deumeurant à Onet-le Château, est un déséquilibré très démuni et très perturbé psychologiquement par des problèmes familiaux.
Au cours de l'interrogatoire auquel il a été soumis, il a déclaré qu'il cherchait de l'argent pour rejoindre ses proches et qu'il avait agressé le chauffeur de taxi en réalisant qu'il n'avait pas les moyens de payer sa course. Il n'a d'ailleurs cherché à aucun moment de s'emparer de la recette de M. Ruby qui a été sérieusement touché au cou et à la poitrine mais, heureusement, sans qu'aucun organe vital ne soit atteint encore qu'une délicate intervention ait été nécessaire pour réduire la perforation du foie.
Cette agression a provoqué une très vive émotion dans le petit monde des chauffeurs de taxi et plus particulièrement au sein de leur syndicat, la FNAT dont Albert Ruby est le vice-président départemental.
Le président, M. Henri Veyrac de Saint-Rome-de-Tarn, nous a fait part hier de son émoi, de telles agressions étant très rares en Aveyron. La dernière victime était un autre taxiteur ruthénois, M. Jean Claude, qui avait été malmené à Millau il y a une quinzaine d'années.
C'est d'ailleurs pour faire face à de telles situations qu'à partir du 15 septembre s'ouvrira à la Chambre des métiers une école de formation pour les chauffeurs de taxi du département.
Alors que M. Albert Ruby devrait quitté assez rapidement le service de soins intensifs de l'hôpital Combarel, son agresseur qui a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de gendarmerie d'Onet sera présenté aujourd'hui au procureur de la République.
Je vous laisse. Et comme on dit, "On ne choisit pas sa famille".
Moi

lundi 21 décembre 2009

I need Somebody

Aujourd'hui j'ai marché en ville. Aujourd'hui j'ai marché en ville seul. Aujourd'hui j'ai marché en ville seul, les pieds glacés par la neige fondu qui s'est faufilait dans mes chaussures. Et en marchant seul je me suis rendu compte que je suis seul. Seul. Je me suis rendu compte que je n'avait personne. Je me suis rendu compte que je n'avais pas cette personne que l'on appelle meilleur ami. Bien sur je suis entouré de personne chères qui comptent énormément pour moi (des fois même plus que ce qu'elles ne le pensent). Mais il me manque quelqu'un. Quelqu'un qui compterais plus que tout pour moi. Cette personne avec qui on a même pas besoin de parler pour se comprendre. Cette personne avec qui on découvre la vie. Cette personne qui nous connaît aussi bien qu'on la connaît. Cette personne avec qui on parle jusqu'au bout de la nuit même si on a passé la journée ensemble et qu'on passera la journée du lendemain ensemble. Cette personne à qui on a toujours quelque chose à dire. Cette personne qui se sert seule quand elle vient chez nous. Cette personne que l'on voit le premier jour des vacances parce qu'elle nous manque déjà. Cette personne qu'on voit le second jour des vacances parce qu'on a pas eu le temps de tout faire la veille. Cette personne qu'on voit tous les jours des vacances tout simplement parce qu'on l'aime et qu'on ne peut se passer d'elle. La personne pour laquelle on est prêt à tout laisser tomber pour l'aider. La personne chez qui on courrait même en pleine nuit si elle nous disait qu'elle ne va pas bien. La personne que rien ne peut éloigné de nous. Cette personne avec qui on passer de merveilleuses soirées, de magnifiques nuits, d'inoubliables après midis, d'extraordinaire aventures... Même si je pourrais continuer éternellement je pense que vous voyez le tableau. Par cette description je pense énuméré tout ce qui me manque terriblement. Voir les autres marcher par paire me détruis. Je suis Seul. Je n'y suis peu être pas pour rien, loin de là, mais quand même. Qui oserait me dire qu'il ne verra pas une seule personne (à par sa famille) durant ces vacances qui commencent tout juste et qui sont déjà insupportables. Je suis Seul. Et en attendant inlassablement cette personne qui ne viendra certainement jamais, je continuerais à marcher seul dans la neige.
Je vous laisse. Je vais regarder la Télé. SEUL.
Moi.