mardi 30 juin 2009

Connerie de bordel de merde !

J'AI UN GROS PROBLEME !!! J'ai l'impression d'avoir fait une conerie, ou plutôt de m'y être mal pris... Rattraper l'erreur est tout à fait faisable mais très compliqué... J'en parlerais bien à quelqu'un mais les personnes qui voudrait m'aider ne sont pas ... comment dire ... les bonnes personnes. Et celles qui pourraient m'aider ne le veulent pas... Il paraît que je pose trop de questions... Mais je voudrais juste en être sur cette fois pas me replanter donc c'est normal que je pose des questions ... Mais bon il ne comprend pas... Tant pis je vais me démerder tout seul, ALONE, et refaire certainement une grosse connerie qui ne sera peut être pas rattrapable, elle ...
Je vais chercher une solution (en vain)
Moi

lundi 29 juin 2009

Marre de lui...

Je ne comprends pas. Je suis conscient de ce qui m'arrive. Je sais ce qu'il faut faire mais je n'y arrive pas. En même temps c'est vrai que c'est le principe d'un complexe.
Et oui malgré les apparences, je ne suis pas bien dans ma peau. Et tout le monde pourrait danser nu en me disant que je suis bien comme je suis ça n'y changerait rien. Des fois je me dis que tant pis je suis comme ça et que j'emmerde tout le monde mais ça, je n'arrive à le penser que quelques minutes... Pourquoi les autres y arrivent ils et pas moi ? Moi aussi je veux penser que je suis beau, fort, intelligent, intéressant, attirant... J'aimerais m'assumer, me dire que je suis bien mais je n'y arrive pas et c'est dur... Des sacrifices tout simples auxquels vous ne penser pas. J'en ai marre de ne pas arriver à me décider entre ce que moi je veux et ce qui est le mieux par rapport au regard des autres. J'ai envie de faire ce que je veux, comme je le veux. Et pas comme les autres veulent. Mais je suis con et je n'y arrive pas.
Je suis enfermé dans ce que l'on appelle un complexe. Duquel on ne peut sortir. Et contre lequel on ne peut que se plier. Celui qui nous pourrit l'été. Celui qui nous ronge. Celui que tout le monde irrite sans le savoir avec des remarques qui ne sont pas forcément méchantes... Mais qui font mal.
Je suis complexé, je ne m'assume pas, je fais par rapport aux autres et j'en ai marre. Mais je suis prisonnier.
Je vais me baigner.
Moi

dimanche 28 juin 2009

The End

Voilà la fin d'une année magnifique au sein d'un super club est arrivée... Deux mois sans vous voir, sans subir (mais approuver) vos idées plus débiles les unes que les autres, sans m'éclater avec vous.
Hier clôture de cette superbe année. Des délires à la pelle, un pique nique à Vabre géant. Merci J. pour ce jeu débile que je vais vous l'expliquer au cas où ça vous intéresse...
C'est très simple. Une chaise et un briquet. Vous vous installez sur la chaise et placez le briquet contre le pied arrière droit ou le pied arrière gauche de la chaise. Le but est de rattraper le briquet avec la bouche en passant du côté inverse d'où se situe le briquet (s'il est contre le pied arrière droit il vous faut passer par la gauche et vice versa).
En clair un jeu stupide. Que seul moi et une petite princesse avons réussi au bout de plusieurs essais et au cours duquel j'ai gagné quelques coups et bleurs...
Après, une bataille d'herbes avec ma coach préférée pendant plus d'une heure devant tout le monde (athlètes mais aussi présidents du club ...). Et tout ça après une après midi superbe, une course à travers la salle de sport. Un course que l'on faisait l'un après l'autre au chrono. Une course durant laquelle je suis tombé à la 3ème seconde ... Mais que j'ai tout de même gagné avec 5 secondes d'avance au premier tour et 12 seconde au second tour...
Voilà une super journée pour clôturer une super année...
Je vous adore tous, à l'année prochaine.
Même si cette journée était géniale elle m'a fait découvrir quelques chose qui me fait peur a propos de moi. Je me pose des questions à mon sujet, et ça ce n'est pas nouveau. Mais cette journée à ravivé mes questions...
Je vous laisse.
Moi

vendredi 26 juin 2009

Au revoir Bambi

Aujourd'hui est une journée de merde.
Aujourd'hui c'était le dernier jour de cours, aujourd'hui aurais du être une super journée. Aujourd'hui c'était une journée sans plus que d'habitude. Aujourd'hui je me retrouve seul. Aujourd'hui je ne vous verrai pas avant 2 mois. Aujourd'hui vous ne serez plus là pour me changer les idées quand ça n'ira pas. Pendant deux mois, seul chez moi, sans vous, seul avec lui qui me saoule,... Et cette journée pourri marque le début de cette horrible période.
Aujourd'hui une grande étoile s'est éteinte. Le roi de la pop est mort, Michael Jackson nous a quitté cette nuit. Tant de talent de magie dans un seul personnage... Certes un homme qui était un peu étrange et qui avait sa pars de côtés sombres, mais avant tout un dieux de la danse. Qui n'a jamais entendu parlé de Michael Jackson ??? PERSONNE ! Il est partit on ne le reverra plus. C'en est finit de lui mais il restera avec nous tant que nous fredonnerons ses airs ... Aujourd'hui sa mort m'a énormément retourné. Je ne l'ai pas dit mais je ne me sentais pas bien du tout. Un certain mal-être intérieur toute la journée. Se dire qu'il est parti pour toujours... C'ets une sensation bizarre... En plus de sa mort à lui, dès que je suis confronté à la mort de quelqu'un je me dit que ça aurais pu être quelqu'un d'autre. Je me dit que ça aurais pu être elle... Je me dit qu'à l'instant où je vous écrit ces lignes elle est peu être en train de rejoindre le roi de la pop où qu'il soit. Je me rends compte que c'est vite arriver, je me rends compte que malgré ses stupides progrès, l'Homme n'est pas tout puissant, loin de là. Il est soumis. Comme tout. Soumit à quelques chose de plus fort. Quelques chose qui décide du droit et de mort. Quelque chose qui pourrait me l'enlever à chaque moment. Me l'enlever sans que je puisse lui dire au revoir et surtout que je la rejoins très vite ... Que je la rejoins sans attendre mon heure car je l'aime et que je ne peut vivre sans elle. Pars si tu veux, quitte ce monde... Débarrasse toi de tout ça. Mais attends moi. J'arrive...
Je vais au Mcdo bien que je manque une peu d'apétit avec tout ça.
Mais bon, il faut bie manger quand même...
Moi

mercredi 24 juin 2009

I cry when I see what I am

Coucou les gens. Voilà, ma bonne humeur est passée. Maintenant, je me demande pourquoi l'Homme est intelligent. A quoi ça sert ? Pour ma part je pense que je serrais mieux en animal que seul l'instinct animal guide. Manger, dormir, chasser, se déplacer (voler pourquoi pas ?)... Pleins de choses mais jamais réfléchir ni penser, ni poser de questions. A quoi ça sert, à avoir une maison ? Avez vous l'impression que les animaux sont mal lotis dans leurs propres maisons? A avoir de nouvelles technologies ? Avez-vous l'impression que les animaux sont malheureux de ne pas pouvoir allez sur MSN ou sur facebook ? Je pense que leur vie est mieux que la notre.
Si j'étais un animal je ne me poserez pas toutes ces questions stupides. Je ne me détesterais peut-être pas autant... Je me demande pourquoi je me haire à ce point, pourquoi j'idolâtre certains mecs dès que je les vois. Plus je les idolâtre, plus moins opinion de moi même devient mauvaise. Plus moins opinion de moi même devient mauvaise, plus je les idolâtre, et etc. Ils sont beaux, musclés, ils sont à la mode, ils ont la classe, il ne sont pas complexés, et surtout, ils ont (ou plutôt n'ont pas) ça... Ça qui me pourrit la vie mais que je ne peux dire... Je me haie je veux changer de corps pour devenir comme eux, normaux. J'aimerais m'aimer.
Je vais me baigner,
Moi

samedi 20 juin 2009

Pique Nique Famillial

Aujourd'hui, pique-nique en famille. Pique nique dans un trou perdu (au vrai comme au faux sens du termes) où il n'y a ABSOLUMENT pas de réseau, ou le soleil apparaît à 10 h pour disparaître à 15 h 30 à cause des collines, non pas des collines, des montagnes qui nous entouraient. Du moins tout ça c'est ce que je penser en y allant.
Quant on est arrivés bon j'avoue c'est vrai qu'il n'y avait pas du tout de réseau. Mais par contre, un soleil radieux qui ne s'est pas caché avant minimum 19 heurs, un petit parc à pique-nique en bord de ruisseau avec tables en bois, barbecues, des coins au soleil, des coins à l'ombre... Il y avait aussi un stade de foot en plein soleil, un petit parcours de santé à 500 mètres et une piscine municipale découverte. Tout était désert, il n'y avait que nous !
Donc comme le veut la tradition, apéro jusqu'à 2 heures de l'aprem ... Après repas à table pour les parents, grands parents... et à part pour le enfants. Mais je me suis exclus avec ma cousine sur un banc et on a manger. Ensuite on est partis à la découverte des lieux. Autant vous dire que ma cousine est autant voire plus tarée que moi donc imaginez nous ensembles... Donc on a pensé à aller voir la piscine. "Jours d'ouverture : du 1er Juillet au 30 Août"! On était trop dégoûtes et c'est la qu'on a vu un petit portillon très simple à escaladés ... Dans ce trou paumé qui pourrait nous voir ? Donc on est rentré ! L'eau était plutôt claire mais il y avait plein de saletés à la surface et au fond mais rien d'immonde. On a touché l'eau, plutôt bonne. Et la on a vu que mon frère nous avez vu et avez été tout cafter à ma mère... Donc on est ressortis on est retournés avec les adultes et énorme coup de chance le gardien était un cousin de ma mère, il était donc au pique-nique !!! Il nous a dit que si on se démerdés pour y aller et qu'on faisait pas de conneries on pouvait y aller !!! Donc je me suis retrouvé en short de foot bleu et ma cousine en survêt et on y est retourné. On a sauté le portillon et on a fait un petit tour d'inspection du bassin avant de se baigner et la HORREUR !!! Vers le fond du bassin on a vu un truc au fond ... Au milieu des bouts de feuilles et de branches il y avait autre chose ... UNE GRENOUILLE MORTE !!! En décomposition même ... C'était dégueulasse. On a vite compris que cela faisait sûrement presque un an que la piscine n'avait pas été nettoyée... Mais franchement hormis ce détail elle n'était pas si dégueulasse que ça ... Par contre elle puer à mort. Mais rien ne nous arrête... On a finit notre inspection pour ne pas avoir d'autre surprise une fois dans l'eau. Pour déconner on a ouvert tous les filtres où tous les insectes se retrouve. 1er trou rien. 2ème trou rien. 3ème trou rien. 4ème trou rien. 5ème trou le bruit d'un truc qui bouge puis un plouf. UN GRENOUILLE ! Mais vivante celle là ! On la suivit un moment nager en la suivant pour voir où elle allait rester. On en a trouver une seconde de la même façon qui a elle aussi sauté dans l'eau. Malgré l'odeur, les grenouilles vivante, la grenouille en décomposition, les bout de truc qu'on savait pas trop ce que c'était, et le fait que l'eau n'était pas du tout traité ... On y a été ! Lentement mais sûrement ! On était terrorisé mais on était mort de rire ! On est comme ça on adore faire des truc du genre. Au début on avait franchement peur et dès qu'on touchait un truc suspect on hurler et on regagner les bords le plus rapidement possible en hurlant ! Mais avec l'habitude on arrêter juste de poser les pieds au fond et ça aller. Une demie heure après on a repenser aux grenouilles et on s'est lancé en chasse !!! Dès qu'elles s'arrêter de bouger on leur sautait dessus sans les toucher quand même on voulait pas les tuer, juste qu'elles bougent. A des moments elles remontaient à la surface et on voulait les toucher mais on avait trop peur ! On est trop con quand on est ensemble !!! Et à la fin après de nombreux essais, j'ai réussit à en attraper une entièrement !
Mais comme il y avait quand même un peu beaucoup de vent on a finit par ressortir. On s'est rhabillé. On a fait les con 2 heures puis on s'est tous fait invité chez le gardien de la piscine justement et la on a fait un cache cache GÉANT ! Quand je dis géant c'est GÉANT : le terrain de jeu c'était un village entier ! D'accord pas immense le village mais quand même !!! Du coup on a couru comme des cons pendant plus d'une heure. Puis enfin on s'est séparé et chacun est rentré chez soit.
Fin du super journée que je n'oublirais jamais car je n'aurais jamais fait tout ça tout seul ! Séparés on est rien ensemble on est des dégentés qui ont pleins d'idées débiles !!! Je l'adore trop et j'espère vite la revoir !!!
Cousine je t'adore
Pourquoi toutes les journées ne sont pas comme ça ? Pleines d'aventures géniales inédites et que l'on ne refera certainement jamais ? C'est juste ce que je demande ! Des journées de dingues pour oublier tout le reste ... En tout cas je ne vais pas bousiller mon super moral pour palabrer sur les après midis pourris que je passe d'habitude parce qu'aujourd'hui je suis content de ma journée ! Et ça, ça fait du bien.

jeudi 18 juin 2009

Beaucoup de choses...

JE NE VEUX PLUS RIEN. Je veux que le temps s'arrête. Je veux être seul dans un trou noir. Un trou dans lequel je tombe sans cesse. Un puis sans font. Je veux attendre dans le noir. Je veux attendre dans le silence. Je veux le vide interminable. Je veux être là où il n'y a rien rien. Je veux attendre ce moment de délivrance seul. Ce moment qui m'intrigue tant. Je veut juste cela et rien d'autre. Le noir, la solitude et le silence infinis. Autrement dit je veux "RIEN". RIEN D'AUTRE. Comment peut on vouloir quelque chose mais ne vouloir rien ? Parce que si je veux rien, je veux "rien" donc je veux quelque chose, mais cette chose c'est rien...
Je ne veux pas de famille, ni d'amis, ni de passion, ni aucun sentiments. Rien de tout ça. Car tout ça m'apporte le bonheur, mais le bonheur ne dure jamais.
Je ne veux pas un coup de téléphone un jeudi à 8h22 m'apprenant que toute ma famille est décédée dans un accident de voiture. Je ne veux pas perdre tous ceux avec qui je découvre les joies mais surtout les peines de la vie, je ne veux pas vous perdre vous, tous ceux qui compte énormément pour moi. Ceux avec qui je passe mes journée. Vous avec qui je suis si bien. Vous qui me faites oublier ce que je suis et ce qui m'attends... Je ne veux pas qu'on me dise que je dois arrêter le sport parce que mon dos à lui aussi marre d'encaisser les coups. Je ne veux plus aimer les choses. Pour ne pas souffir quand je vais les perdre. Je ne veux pas tout ça car je ne le supporterais pas. Et pourtant... Et pourtant tout cela va arriver un jour ou l'autre. Un jour mes amis partiront vivre leurs vies. Un jour j'arrêterais d'aller à d'explorer les airs. Mais surtout... Un jour ma mère me quittera. Elle me quittera à jamais. Et je mourrai avec elle.
Je ne veux pas être heureux. Car le bonheur n'est pas éternel et que moi je pense au moment où il va s'éteindre. Je souffre par avance. Je pense au malheur du futur. Je ne veux plus avancer quand je vois tout ce qui m'attends. Je veux que tout s'arrête maintenant. Je ne veux pas la perdre elle. Car je l'ai déjà trop souvent vu partir. En rêve. Je l'ai vu se brisé sur un rocher au fond d'un trou, je l'ai vu emportée par un cour d'eau et se fracassé contre chaque pierre d'une cascade pour retrouvée son corps inerte en bas flottant au milieu de l'écume, je l'ai vu se faire fusiller par ma faute, égorgée, torturée... J'ai vu tout ça et je l'ai ressentit. Et je ne pourrai jamais y survivre. Vous êtes-vous déjà réveiller dans un tel état de panique que vous avez envie de hurler, de tout détruire. Moi oui. Je me suis réveiller bien trop de fois en pleine nuit en voulant aller voir si elle aller bien. L'enlacer plus fort que jamais. Comme si c'était la dernière. Mais je ne le fait et j'attends le matin. Éveillé. Terrorisé. En attendant de lui sauter dans les bras le matin sans qu'elle ne sache pourquoi. Se dire que c'est peu être la dernière fois. Que peut être plus jamais personne ne me comprendra comme elle. Que je n'entendrais peut être plus jamais son rire... Je ne veux plus être heureux car le bonheur n'est pas éternel. Je préfère ne pas le connaître plutôt que de le perdre. Je veux que la vie arrête de m'enfoncer des pieux non mortels, mais toujours plus douloureux les uns que les autres, dans le corps sans jamais en finir une bonne fois pour toute. J'en a assez de me faire poignarder dans le dos, assez de m'étindre à petit feu. Mais malheureusement c'est la vie et il faut souffrir pour en arriver jusqu'au bout. Et le malheur continue peut être même après... Qui peut le dire ? J'ai tout écrit comme cela me venait. Certainement chiant à lire mais c'est très dur d'écrire en pleurant.
J'y vais. Je vais la serer contre moi
comme si c'était la dernière fois. Moi

lundi 15 juin 2009

HOW KNOW ?

HOW KNOW ?

samedi 13 juin 2009

A day Perhaps

Voilà. J'ai passé une super soirée et maintenant je suis dégoûte parce que c'est fini... Allez me comprendre ! Bref c'était une soirée trop cool !! Des Amis, de la musique, une ambiance de taré, un peu d'alcool (mais juste un peu parce qu'on est raisonnable quand même)... Soirée énorme ! Et aujourd'hui la vie revient. Les remises en question de moi-même avec... J'ai ai marre de cette vie où je ne suis que moi. J'aimerais être quelqu'un d'autre, d'exceptionnel. Une superstar qui fait rêver les gens comme elles me font rêver. Un super héros avec des super pouvoirs. Et pas juste un super moi qui sert à rien. Je rêve jour et nuit de m'évader de changer de vie, de devenir quelqu'un. Quelqu'un que tout le monde connaît. Quelqu'un qui n'a pas une vie ordinaire. Quelqu'un qui vit des choses que très peu de gens vivent... JUST A MAN who have an exceptionel life. On dit quand on veut on peut. Je ne suis pas d'accord ! Parce que je le veut du plus fort, du plus profond de mes tripes et ça n'arrivera jamais. Je le sais. Oui c'est vrai il y a ça aussi qui me fait souffrir. C'est que je suis rêveur, je me dit qu'on peut toujours espère qu'un jour ma vie de merde change mais d'un autre côté je suis parfaitement conscient que ça n'arrivera pas. Une partie de moi imagine que je peut changer le monde, qu'un jour j'aurais tout ce dont je rêve alors que l'autre partie de moi arrive et brise ces rêves. Et ça, ça fait mal.
Je vais réfléchir à ma vie. A très vite. Moi

vendredi 12 juin 2009

SKABAZAC

Salut tout le monde. Je vais partir à Skabazac donc je peux pas trop vous faire un petit coucou. J'ai préparé mon pique-nique, j'ai pris ma place, j'ai mis des chaussures montante parce qu'il parait qu'il y a des seringues par terre, je me suis habiller pourri parce qu'il parait que des gens essuient leurs clopes sur les T-shirts des gens ... Bref, je pense que je suis prêt ! Donc maintenant j'attends plus que se soit 18 h 30 pour partir chez Clémence pour partir tous ensemble. J'espère passer une bonne soirée ça me permettrais de souffler un peu parce que dans ce monde de dingue on a pas trop le temps.
Aller je vais m'éclater. A très vite. Moi

mercredi 10 juin 2009

Bonheur ?

Bonjour. Là, tout de suite, je pense aux cours de français d'hier et d'aujourd'hui. En ce moment, nous avons le droit à une pièce de théâtre qui n'est pas si terrible que ça en fait. C'est "Antigone". C'est l'histoire d'une fille dont la famille est maudite et qui se croit prisonnière de son destin. Dans cette pièce de nombreux passages m'ont fait réfléchir (comme si j'avais besoin de ça ...). A-t-elle réellement tort ? Notre destin ne serait-il pas déjà écrit le jour même de notre venue au monde ? Pourquoi ne serions nous pas juste des pions sur un plateau dont les dés sont lancés et dont les déplacements sont déjà prévus ? Voici un extrait. La vie n'est pas ce que tu crois. C'est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains vite. Retient la. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu'on grignote assis au soleil. Ils te dirons tous le contraire parce qu'ils ont besoin de ta force et de ton élan. Ne les écoute pas. Ne m'écoute pas non plus quand je ferais mon prochain discours devant le tombeau d'Etéocle. Ce ne sera pas vrai. Rien n'est vrai, que ce qu'on dit pas l'est... Tu l'apprendra toi aussi, trop tard, la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue à vos pieds, un outils qu'on tient bien dans sa mains, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. Tu vas me mépriser encore, mais de découvrir cela, tu erras, c'est la consolation dérisoire de vieillir, la vie , ce n'est peut être que le bonheur.[après quelques secondes de réflexion]Le Bonheur, un pauvre mot. Suite à ça la prof en a demandé à plusieurs d'entre nous ce qu'était pour eux le bonheur et de quoi avaient-ils besoin pour être heureux. Aucun d'eux n'a su répondre. Serions nous tous déjà heureux ? Je ne pense pas. Je suis sur que non. Serions nous alors tous conscient que le bonheur est irréel ? Impossible ? Inaccessible ? Pourquoi personne ne peut définir le bonheur ? Après tout, c'est vrai, qu'est le bonheur ?
Je vais manger. A très vite. Moi

lundi 8 juin 2009

Intro

Aujourd'hui j'ai lu son blog . Je trouve que c'est une excellente idée. Aujourd'hui j'ai créer le mien. Mais aujourd'hui je ne sais pas quoi dire. Je vais essayer de dire tout ce qui me passe par la tête. Mais cela risque d'être très difficile. Oui car il y a plein de chose dans ma tête. Aujourd'hui je vais essayer de ne pas tout mélanger. Aujourd'hui je vais essayer de vous faire comprendre tout ce qui se passe dans la tête d'un ados de 15 ans. Aujourd'hui il y a trop de choses dans ma tête. Trop de choses qui me font souffrir. Aujourd'hui je tout doit vider. Tout vider pour pouvoir en remettre. La plupart sont des questions sans réponse.
Je vais manger. A très vite. Moi